que faire quand on souffre de baisse de libido complet

Question détaillée

Question posée le 29/01/2017 par najulienne

Bonjour je suis dépressif j'ai un traitement je souffre d'un sommeil non récupérateur. Une galère, je souffre de baisse de libido complet en berne complet mon psychiatre ne sait pas quoi faire.

Voici mon traitement

- alprazolam 0.5 mg : 1 matin 1 midi et 1 soir

- zolpidem 10mg : 1 au coucher

- miansarine 30 mg : 1 au coucher

- neuleptil 4% : 10 gouttes au coucher

Est-ce que ma baisse de libido complète est du à mon traitement. Je pense aller voir un urologue est ce que cela résoudrais mon problème cela me dévalorise complet je sais pas quoi faire pour me soigner.je vous remercie d’avance de votre aide

Signaler cette question

4 réponses d'expert

Réponse envoyée le 30/01/2017 par C.LeVern

Monsieur bonjour,
Le traitement décrit par vous ici et prescrit je le subsume par votre docteur, bien entendu ne peut avoir qu'un effet direct sur votre personne mais aussi sur ce que vous nommez :
"Libido".
En votre façon de penser là , il semblerait que vous soyez dans la confusion totale.
Ce traitement n'est pas là par ce hasard
qui n'existe pas.
Bien sûr vous pouvez tout à fait vous orienter vers un urologue mais....
croyez moi, le meilleur de tous sera un
ou une psychanalyste.

Qui a posé le diagnostic de dépression?
Quel est votre âge ?
Comment ce syndrome est il advenu en votre vie?
Si dépression effective selon les appellations médicales, il vous faut trouver le pourquoi et le comment de
cela. Il va vous falloir BEAUCOUP de courage pour traiter cela de façon définitive si vous le souhaitez.
"La pilule du bonheur " * n'existe pas.
À prendre des "somnifères ", votre cerveau ne peut QUE dormir et votre
sexuel aussi bien évidemment !
Je vous souhaite une bonne journée et
tout le courage nécessaire afin de pouvoir défaire près d un/une psy ces
noeuds existentiels .

C.LeVern

*" la pilule du bonheur " Hervé Castanet
membre ECF

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

3 commentaires

Commentaire posté le 30/01/2017 par Anonyme

Ma déprime a commençait à la perte de mon beau père fin octobre 2007 et mon père fin mai 2008 et ma femme a de grave problème de santé depuis 1999. Elle a subi 3 opération niveau digestif et sinon moi j’ai 46 ans cette année. Ma femme est comme moi elle a une baisse de libido complet. C’est dur moralement et physiquement. Je ne sais plus quoi faire j’ai essayé acupuncture et la sophrologie rien n’a fonctionné merci de votre rapidité de votre réponse. L’hypnose j’ai essayé aussi mais pas résulta.et la en février je commence pour apprendre nager pour avoir confiance en moi que j’ai perdu

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 31/01/2017 par Anonyme

Bonjour excusez-moi de vous déranger voilà ce que je souffre Qu’est-ce qu’un complexe ? Le complexe naît généralement d’un défaut physique ou intellectuel que l’on grossit à outrance. En effet, cette petite imperfection à laquelle aucun ne prête attention peut devenir, à nos yeux, un défaut sur lequel nous allons faire une fixation. À tel point qu’une personne très complexée peut devenir timide ou avoir du mal à satisfaire à de bonnes relations avec les autres, se comparant systématiquement à eux, et toujours en se dévalorisant. Quelqu’un de très complexé peut en venir à l’introversion et à l’isolement. Par exemple, des personnes très complexées sur leur physique refusent de se mettre en maillot de bain et d’aller à la plage, ou encore de faire du sport. Le complexe s’accompagne souvent d’un manque d’estime de soi. II. Les émotions négatives Complexes physiques Un complexe physique peut naître d’un réel problème ou de l’imagination du sujet : se trouver trop gros quand on ne l’est pas, ou trop maigre… Souvent, ces complexes doivent être résolus au plus tôt, car ils peuvent occasionner d’autres problèmes tels que des troubles du comportement, des phobies, des troubles des conduites alimentaires… Il ne faut pas hésiter à entamer une thérapie comportementale ou à faire appel au coaching personnel si vous vous sentez complexé voilà ma vie bonjour je suis un hyper stresser je fais crise d’angoisse avec geste d’auto strangulation, manque de confiance en moi baisse de libido complet je suis pommer et perdu je me demande ce que je fais sur cette terre je suis suivi par un psychiatre et aucun résultat et suivi par homéopathie je dors très mal et là je me retrouve licencier. Couple très tendu lit à part depuis 3 ans et depuis le 06 juin on redort ensemble j’en ai marre je pense au suicide que faire.MA femme as eu de grave problème santé pancréas perdu 30 kg en 3 mois en 1999 opérée la première fois le 12 juillet pour 10heures d'opération 2° fois le 14 juillet 2 heures d'opération et le 22 juillet 3 heures d'opération et toutes ses opérations en 1999 et chaque fois anesthésie générale. En 20006 rebelote opération du pancréas 10 h d° opération fin octobre 2007 son père décède dans ses bras fin mai 2008 mon père décède dans mes bras puis le jour même que mon père décède ma famille m’évite en 2009 premier séjour en HP 2 mois 2010 arrêt de travail mal au talon 2011 hernie discale je reprends travail en 2012 et là je tombe au travail crise d’angoisse avec geste d’auto strangulation et depuis en arrêt et la licencié replonge en déprime même avec traitement.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 01/02/2017 par C.LeVern

Bonjour Monsieur,
J'ai bien pris connaissance de vos écrits en souffrance, il n'est pas possible de vous aider à obtenir un soin par des échanges de messages malheureusement.
Il vous faut prendre contact avec un/une
psy quand vous et peut-être votre compagne vous sentirez prêts pour ce merveilleux voyage que sera votre parcours de soin.
Je serai très heureuse de pouvoir continuer à vous y aider;n'hésitez pas à me contacter.
Je vous souhaite une bonne journée.

C.LeVern

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 30/01/2017 par Cabinet médical / Tunisie

Dr Anouar Jarraya psychiatre psychothérapeute Tunis Bjr Mme? ou Mr? Najulienne
Vous ne donnez pas de renseignements très pertinents sur vous (à commencer par votre genre !) ni âge ni métier ni antécédents, ni situation familiale ni co morbidité éventuelle, ni date du début des troubles-
Vous vous exprimez sans grande précision le français n'est peut-être pas votre langue maternelle?
Vous confondez masculin et féminin "je souffre de baisse de libido complet (sic) en berne complet"(re sic) ("libido" et "baisse" sont des mots du genre féminin -et les mots ont un sens: Vous connaissez mal le sens des mots que vous utilisez; ce qui vous expose à des mal entendus ;votre psychiatre" ne sait plus quoi faire" (je le plains si vous vous exprimez aussi mal)--Vous confondez beaucoup de choses
Vous vous dites dépressif(masculin donc)
- vous avez un traitement et votre sommeil n'est pas réparateur et vous avez une baisse de la libido jusques-là c'est quelque chose de courant il nous manque des précisions sur ce que vous appelez "dépressif" et surtout depuis quand dure cette situation--Si c'est une baisse de DESIR sexuel ou une baisse de l'EXCITABILITE sexuelle ou une Baisse-absence d'orgasme? il manque des données sur votre vie sexuelle avant l'apparition des troubles (et l'ancienneté de ces derniers)
l'absence de désir peut très bien se voir dans ces troubles tout comme elle peut pro-venir au moins en partie du traitement que vous indiquez mais vous n'indiquez rien sur d'autres effets collatéraux (bouche sèche, lenteur à uriner, constipation ?)
Normalement ceci est à rapporter à votre âge (et genre!) et votre psychiatre pourrait vous adresser soit à un sexologue, soit à un psy après avoir éliminé toute hypothèse de troubles organiques(thyroïde, prostate ou ménopause par ex si les facteurs âge et genre amènent à y penser); or vos données manquent totalement dans votre lettre
Je ne sais pas si vous aviez eu des prises de sang avant la mise en route du traite-ment-
Je vois mal ce que vous espérez d'un urologue si c'est une baisse de désir A moins que vous soyez du genre masculin et que votre âge et votre contexte ne fassent évo-quer un problème de prostate possible mais pas certain
ce que vous avez à faire est simple dans son principe et difficile en pratique des renseignements méthodiques nets côté somatique (âge genre métier, vie de couple) fonctions générales (digestion sommeil) habitus (tabac,alcool, excitants thé café, dro-gues éventuelles) puis côté psycho social (émotionnel timidité émotivité)
Antécédents--
"Un interrogatoire bien conduit c'est 99,99 % du diagnostic, le restant c'est les exa-mens complémentaires" avait écrit dans une revue prestigieuse,il y a un demi siècle une sommité médicale parisienne aujourd'hui disparue :comme jeune étudiant alors, j'avais pensé à une forme d'exagération à visée didactique-mais avec le temps j'ai tendance à y voir le fruit mûr d'une expérience très riche, et à lui donner raison
Contactez-moi sur messagerie privée si vous le souhaitez
Courtoisement

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 01/02/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour,

La dépression entraîne souvent une baisse de la libido ainsi que la prise de médicaments. Le désir sexuel est différente chez chaque individu, elle dépend de l'histoire personnelle et de la culture de chacun mais aussi du stress, de la fatigue, des difficultés.

Est-ce que actuellement vous ressentez une diminution ou une perte totale d'intérêt pour la sexualité? Est-ce que vous ressentez des douleurs lors des rapports sexuels? Est-ce que vous ressentez moins de désir sexuel pour votre partenaire? Toutes ces questions peuvent vous aider à faire le point.

Comme vous semblez éprouvez une grande souffrance, je vous conseillerai d'allez voir un sexologue. Il pourra voir avec vous si votre baisse de libido est ancien ou récent, s'il touche que vous ou votre partenaire. Peut-être qu'il pourra vous aider à changer votre manière d'aimer dans votre couple: séduire, se surprendre, bousculer ses habitudes, improviser, jouer, partager, échanger. Il pourra vous conseiller pour vivre pleinement votre sexualité, pour mieux comprendre et dialoguer avec votre partenaire.

Vous pouvez également faire des séances de massages; elles vous permettrons de vous détendre, de lâcher-prise, de détendre votre corps et de reprendre confiance dans vos capacités à aimer.

Vous pouvez aussi faire des séances de psychothérapie, elles vous permettrons de mieux vous connaître, d'être plus attentifs à vos émotions, à vos désirs, de mieux comprendre votre partenaire et ses attentes, de dédramatiser cette baisse de libido.

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 02/02/2017 par Hypnose Mieux Etre

Bonjour,

faites une thérapie, ce sera bien plus efficace pour sortir de la dépression et vous pourrez aussi retrouver votre libido par la même occasion.

Tout le monde peut faire une dépression, il suffit de faire souffrir quelqu'un suffisamment longtemps, suffisamment fortement pour le rendre dépressif, même si auparavant il était solide... C'est normal, cela s'appelle de la torture... Dans la vie de tous les jours, on ne torture en principe pas les personnes, par contre elles se torturent elles-même, par leur propre caractère, en accumulant trop de ressentis négatifs...

trouvez quelqu'un qui fasse hypnose ou emdr ou eft et qui vous aidera à vous détacher de ce que vous avez vécu.

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !